La controverse du casino en ligne : le sujet qui divise l’UMP

Le casino en ligne est un secteur qui a été longtemps critiqué pour ses jeux d'argent, l'addiction de certains joueurs et son existence aux frontières de la légalité. De nombreux hommes et femmes politiques, de partis de gauche comme de droite, s'adonnent à la critique de ce secteur pourtant apprécié de nombreux joueurs.

Les jeux d’argent en ligne reste un sujet tabou depuis 2009

Casino en ligne

En 2009, l'assemblée nationale avait proposé l'ouverture du marché du casino en ligne. Cette décision était largement contestée par les courants politiques de gauche et suscitait quelques convergences à droite et notamment au sein de l’UMP.

Il n'en est pas moins que la légalisation de ce secteur aurait constitué, à l'époque, une plus-value conséquente pour l'économie française. Création d'emploi, liberté concurrentielle et relancement d'une économie à bout de souffle auraient pu constituer de sérieux avantages dans le cadre de cette France en déficit.

A l'heure actuelle, en 2019, le secteur est toujours en proie aux débats.

Les idées politiques orientées autour de l'ouverture du secteur

Des arguments tout aussi convaincants les uns que les autres divergent sur le sujet. En voici une rapide revue en trois points clés pour chacun d’eux :


✅ Pour :


  • Création d'emplois : bien évidemment, c’est un des argument clés de ce débat se caractériserait par une création d'emplois saine et contrôlée par l'Etat. Une relance de l'économie ne serait pas à négliger en ces temps-ci.
  • Concurrence loyale : une ouverture de la concurrence aux jeux d'argents en ligne permettrait une réduction du monopole de certains. Cette dernière sera donc censée s'accompagner étroitement de conditions favorables pour les joueurs français.
  • Des possibilités de création d'entreprise : quel joueur n'a un jour pas rêver de posséder son propre casino ? Une ouverture de ce secteur aurait constitué une véritable opportunité entrepreneuriale pour certains.

❌Contre :

  • Protection des mineurs : tout comme de nombreux sites censés être interdits aux mineurs, les sites internet de casino en ligne pourraient rapidement devenir accessibles à tous. C'est ce que reprochait principalement la gauche traditionnelle.
  • Addiction : tout comme d'autres drogues, l'addiction fut employée comme l'un des contre-arguments principaux afin de promouvoir l'interdiction du casino en ligne. Elle reste néanmoins minime et est actuellement contrôlée par le gouvernement.
  • Une activité immorale : pour de nombreux pouvoirs publics, cette activité n'est pas considérée comme un divertissement à part entière et pourrait se catégoriser au sein des « activités immorales ».

Voici donc les principaux arguments en faveur ou défaveur des projets d’ouverture du secteur du casino en ligne en France. Libre à vous désormais de vous faire votre propre avis avec notre partie consacrée au casino en ligne en lui-même.

En quoi consiste le casino en ligne ?

Nicolas Sarkozy casino en ligne

La question existentielle que vous devez surement vous poser si vous n’avez ne serait-ce que jamais aperçu un site internet de casino en ligne. Voici une définition claire qui devrait pouvoir vous aiguiller sur le sujet :

Un site internet de casino en ligne et de jeux de hasard e est une interface web rassemblant des milliers de jeux de casino classiques mais aussi des jeux de loterie comme le Bingo ou le Keno. Cette interface s’appuie sur le même principe qu’un casino terrestre : vous jouez, remportez ou perdez de l’argent.

C’est cette dernière caractéristique qui a le don de diviser les foules, que ce soit parmi les foyers familiaux, ou au sein de l’assemblée nationale.

M. Sarkozy, l'UMP et le rattachement au casino

Toutefois le secteur du casino s’avère critiqué par une partie du corps politique mais semble convenir à d’autres. C’est le cas de M. Sarkozy, qui, en avril 2019, est entré au conseil d’administration du groupe Barrière dont les activités se résument à l’hôtellerie et aux jeux de casinos.

M. Sarkozy, ancien président de l’UMP démontre donc son attachement réel au secteur du casino et à son essor. Attachement qui pourrait s’avérer partagé par le parti en lui-même dont les idées libérales et antiprotectionnistes ne pourraient sanctionner la propagation de casinos en ligne vecteur d’emplois.

L’UMP, fort de se son esprit et idées de droite, serait donc un parti largement favorable au secteur du casino et à sa propagation au sein des plateformes en ligne.

Menu