L’Union pour un mouvement populaire ou UMP

L'échiquier politique regroupe un important nombre de partis politiques allant de la plus étroite extrême gauche communiste au plus profond de l'extrême droite nationaliste. Mais connaissez-vous l'UMP ? Ce parti de droite libérale fondée le 23 avril 2002 dont la popularité fut propulsée par les très célèbres anciens présidents de la république française : MM. Chirac et Sarkozy.

L'ambition et idéologie globale de l'UMP furent de rassembler un maximum de branches politiques se rattachant à la cause libéraliste et fédératrice ayant longtemps dominée le paysage globale associé à l'UMP.

Sa création associée par MM. Juppé et Jacques Chirac confèrera à ce parti une histoire pour la moins unique dans l'univers global libéraliste.

C'est ce que nous allons vous présenter dans ce blog orienté spécialement sur la création du parti et de ses origines rattachées. A découvrir ci-dessous :⬇️⬇️

Historique et dates clés associées au parti

ump logo

A chaque grand parti son historique associé. Voici donc les principaux points clés associés au grand parti de droite libéraliste que fut l’UMP :

  • 23 avril 2002 : toutes les grandes organisations ont une date de début, c'est donc ce jour précis que MM. Juppé et Chirac décidèrent de former ce mouvement.

  • 21 et 28 mars 2004 : la défaite. C'est le terme le plus invocateur qui pourrait être employé dans ce cadre-ci. Une cruelle défaite choisie par une majorité de français ayant choisi de privilégier le classique étendard de gauche : le parti socialiste. Le PS, rafla, ce jour-là plus de 24 régions françaises sur 26. Un terrible coup dur pour l'acteur phare de la droite traditionnelle.

  • 14 janvier 2007 : Nicolas Sarkozy décide de lancer sa campagne et part à l'assaut de l'Elysée dans le but de devenir le nouveau président de la 5ème république.

  • 18 novembre 2012 : la lutte entre MM. Copé et Fillon se disputent la présidence de l'UMP et ce sera finalement M. Copé qui remportera cette bataille acharnée.

  • Mai 2015 : la fin du grand parti remplacé par l'acronyme " Les Républicains " désormais marque phare de la droite française.

Ainsi s’acheva la longue histoire de l’UMP et sa notoriété associée depuis des années.

Les courants de pensées internes

Comme vous le savez sûrement, l’UMP est un parti pouvant être classé au sein du centre-droit français. Les libéraux et démocrates chrétiens se sont longtemps partagé le pouvoir au sein de cette organisation. Cependant, différents courant de pensées apportent des divergences au sein du parti. En voici quelques exemples :

  • " Les réformateurs ", moins connu du grand public, ce courant de pensées davantage centré sur une mondialisation optimale et un humain au service du marché verra le jour en 2006.

  • " Le chêne ", la représentation de ce grand arbre se réfère purement et simplement à la branche gaulliste créée par Michèle Alliot Marie.

  • " La droite sociale " quelques mouvements de droite populaire à l'image du côté centriste de l'organisation ont fait leur apparition sous la présidence de M. Nicolas Sarkozy.

Malgré les propositions de courants de pensées différentes, l’idée principale se résumera sur tous les fronts à une économie libre dont les acteurs principaux ne se résument qu’à un simple jonglage entre offre et la demande.

Actualité récente liée à l'UMP

Jacques Chirac,président de la 5ème république

L’UMP ou désormais « les républicains » dont le nom fut prononcé par Nicolas Sarkozy en mai 2015 affirme une volonté de changement. Le parti souhaite réaffirmer une image moderne, à commencer par la dénomination légale. Ce changement ne concerne pas l’organisation globale mais se réfère davantage au nom en lui-même.

L’affaire Bygmalion, coup de tonnerre ayant fortement résonné au sein de l’univers politique a conforté ce changement. Une surfacturation au profit de la campagne de M. Sarkozy aurait été mise en cause. Ce changement peut donc se rattacher directement à une volonté de redorer une image d’un parti de droite traditionaliste ayant terminé son histoire politique en France.

Malgré l’absence de l’acronyme UMP, « Les Républicains » pourra se rapprocher des idées précédemment évoquées par l’organisation.

Menu